• pour la creation d'un Syndicat Autonome .UGTA degage

    face à l'inertie du syndicat de l'entreprise Sonatrach
    Les travailleurs de Hassi R'mel envisagent la création d'un syndicat autonome

    Les travailleurs de Sonatrach à Hassi R'mel comptent créer un syndicat autonome pour défendre leurs intérêts socioprofessionnels, étant donné «l'échec du syndicat affilié à l'Union générale des travailleurs algériens». Ce point sera évoqué lors de la prochaine assemblée générale prévue jeudi à Hassi R'mel, nous a indiqué un des représentants du collectif des salariés.

    Cette éventualité demeure aux yeux des travailleurs le seul moyen de militer pour les intérêts des salariés. Ceci est d'autant plus nécessaire, que selon les déclarations des représentants des travailleurs, le syndicat de l'entreprise affilié à l'UGTA n'a pas pu défendre les droits des salariés.

    Grâce au mouvement spontané et autonome de protestation enclenché depuis près d'un mois (mars, ndlr), les salariés de Hassi R'mel ont réussi à faire respecter un accord salarial signé en 2008, mais qui n'a jamais été appliqué par la direction générale du groupe.

    Il est apparu, à la lumière de cette expérience, que «le syndicat de l'entreprise était incapable de défendre les attentes des travailleurs et totalement absent sur le terrain». Partant de ce constat, les travailleurs de Sonatrach envisagent, selon Ali Arhab, représentant du collectif, de créer un syndicat autonome qui sera «appelé à être un véritable interlocuteur».

    «Nous sommes complètement oublié par la direction générale de Sonatrach. Il a été convenu suite à la suspension de notre mouvement de protestation le mois de mars dernier d'engager des négociations sur notre plateforme de revendications. La direction du groupe a accepté d'appliquer l'accord salarial datant de 2008 et de répondre aux autres préoccupations exprimées par les salariés.

    Des revendications qui ont été contenues dans la plateforme de revendications soumises aux responsables du groupe. Mais à ce jour, nous n'avons rien vu venir.

    Nous avons donné au début du mois de mai un ultimatum de 15 jours pour que la direction générale régisse et fixe un échéancier quant à la poursuite des contacts.

    Dans ce cas de figure, les travailleurs seront conviés à une assemblée générale jeudi pour décider des suites à donner à notre mouvement. Nous devons être solidaires et unis pour arracher nos droits, car les dernières augmentations salariales ne sont en réalité que des ajustements et rattrapages. Il ne s'agit pas à proprement parler d'acquis, mais de droits non satisfaits depuis plus de deux ans», a tenu à souligner Ali Arhab, ajoutant que les responsables de la direction régionale procèdent à des «intimidations» pour empêcher les employés de reprendre l'activité syndicale.

    Le PDG de Sonatrach Nordine Cherouati avait accepté de concrétiser 4 points de l'ensemble des revendications exprimées, à savoir l'extension du bénéfice de l'indemnité compensatoire pour le personnel soumis à la relève ayant exercé trente-deux années de travail effectif et sans condition d'âge, le bénéfice de l'allocation de fin de carrière calculée sur le salaire de base actuel, la confirmation de l'indexation des heures supplémentaires sur le salaire de base actuel et l'indexation des formules de calcul des montants de l'indemnité de travail posté, de l'indemnité de nuisance et de l'indemnité de zone et condition de vie au salaire de base actuel.

    Cet accord a permis aux salariés de Sonatrach de disposer d'une augmentation salariale variant de 12 000 à 30 000 dinars applicables depuis janvier 2010. Le collectif tient aussi à la satisfaction des autres revendications exprimées dans la plateforme,
    dont on peut citer l'alignement des salaires de base des agents ayant bénéficié des augmentations (8%, 15%, 20%, 25%) à 30% avec la même date d'effet, du système de travail 4 x 4 pour l'ensemble des travailleurs (soumis et non soumis à relève), de la prime de risque (région considérée comme zone à haut risque), ainsi que de la révision à la hausse de la prime d'intéressement et bannissement du système de palier (un seul palier).


  • Commentaires

    1
    astre
    Mardi 1er Novembre 2011 à 11:48
    le chef de division personnel RABAHI ! Habes
    il n'a rien ramené de STAH ,sa musette est vide,il a reactivé des anciennes correpondanses, mais ce RABAHI EST NUL ,il nous presente du rechauffé le pauvre est mal entouré ,des interimaires caviars...
    2
    ZAIMRNOUSS
    Mardi 13 Décembre 2011 à 14:53
    SIT IN à Rhourde Nous
    à compté du mardi 12/12/2011 la région Rhourde Nouss SONATRACH DP sont en Effervescence maximum suite à la politique du mensonge du 52% du rappel de l'IZCV DES SITS-INS CHAQUE jour FI SAHET ETAHRIRE devant la direction régional du DR jusqu'à obtention du 80% pas moins OKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKK ON ESPERE QUE LES AUTRES Régions DP NOUS SUIVERONT
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :