• LE DERNIER SAMARITAIN

    MR CHEROUATI  LE DERNIER SAMARITAIN !                                                        

                                            

                 

    Monsieur CHAROUATI a essayer d'éteindre le feu mais il n'y avait pas assez d'eau dans son camion de pompier  ! ces proposition son une déception pour ne pas dire la grande désillusion pour l'ensemble des travailleurs de rhourde nouss on attendant le 31 mars pour voir si vraiment il y aura du concret !

    Mr CHEROUATI lors de sa tourné expresse à HRM et RNS à usé de ses connaissance on management et surtout joue au samaritain pour essaye de nous convaincre qu'il est venu en sauveur. Si on analyse et on décortique le contenu de   info expresse , on s'aperçoit qu'il nous a donné quoi finalement ?  Rien vraiment rien puisque tous ce qu'il propose  est le calcul des IC , ITP, Nuisance et autre AFC  sur le salaire base actuel réellement il nous a fait aucune faveur et nous donne finalement rien c'est notre droit le plus absolue puisque la réglementation l'oblige à le faire  , pas un mot sur les autre point de la plate forme de revendications tout aussi important   comme     4 X 4  ,  l'alignement des taux  ect...  Tous son renvoyer au calendrier grec, sauf pour les IZCV  la revendication majeur des travailleurs la aussi pas un mot sur le taux ni le rappel Mr CHAROUATI selon ces propos  il va négocier et avec qui ???  toujours bien sur avec le syndicat le "fameux UGTA" ces vendus corrompu de 1er degré qui n'ont jamais défendu le moindre travailleur et qui pense juste a leurs intérêt personnels il ya qu'a les voir comment il s'a grenouille et se plie devant les monarque de sonatrach il vive sur notre dos koulech makhdoum aala rass el khadem (tous est manigancé sur le dos du travailleur), Mr CHEROUATI reconnait que le nouveau système de rémunération pour ne cité que celui la est un échec total et avoue même que c'est un bon système qui n'est pas fait  pour la sonatrach  au de le supprimé est limité les dégâts c'est tout le contraire il va continuer son application un vrai langage de sourd sinon comment expliquer la nomination au poste de directeur exécutive de l'un des concepteur de se système de rémunération  Mr HAGHOUG  un homme froid sans et état d'âme d'une arrogance extrême qui n'hésitera pas un seul instant a écrasé les travailleurs ! il a cassé la sonatrach en divisant ses travailleurs avec son sois disant système de rémunérations a deux sou.

    Si Mr charouati ne veut pas satisfaire toute la plate forme des revendications des travailleurs qui ne demandent pas l'impossible au contraire il demande juste le stricte minimum surtout pour les travailleurs du sud qui travail dans les condition difficile loin de leurs famille  pour vivre dignement de leur travail et pouvoir faire face au pouvoir d'achat qui ne cesse d'augmenter et  subvenir aux besoin de leurs  famille, au moment ou la santé financier de l'entreprise se porte bien même très bien sinon comment explique tous ses scandales et ses milliards en dollars jeté et volé sans aucune réaction de nos dirigeant et de ce pseudo syndicat pire encore sonatrach  donne a tous le monde de l'argent sauf de payer dignement ces travailleurs 

    Tous les corps ont pu avoir des valorisation importantes avec des rappel conséquent a l'image de la police a qui on donne sans revendication une augmentation de 50% avec un rappel de 2008 et qui touche actuellement mieux qu'un Cadre a la sonatrach. Toutes les postes se plaignes de manque de liquidité a cause des rappel important qu'il ont touché sans oublier les greffiers , les paramédicaux, les médecins , les enseignants , les garde communaux ect… est on ne parle que de la fonction public svp et sonatrach qui fait vivre l'Algérie toutes entière en nous donne 5% calculer sur l'ancien salaire de bases et on nous dit  charika gadra.

     

    La mobilisation des travailleur doit reste intacte et même se radicalisé on n'est loin de la victoire si on peut parler de victoire parce que tout simplement tout s'arrache rien ne se donne le 31 mars sa sera la montagne qui accouchera d'une souris.

     

     Alors soyons vigilons et unis et nous devant rien cède  devant les intimidations jusqu'à satisfaction de la plate forme des revendications Nous n'avons plus peur de rien et la conviction de vivre librement et dignement l'emporte.


  • Commentaires

    1
    sonatrach new
    Lundi 14 Mars 2011 à 07:33
    Sonatrach HMD
    المدير العام لسونا طراك يمارس سياسة التخلاط ويحاول قلب الموازي بإجابات مبهمة وتلميح إلى اختلاف في المطالب بين عمال النواحي بالجنوب مما يفقدها الشرعية ذلك بعد لقائه للعمال بحاسي مسعود ويحاول التلميح إلى الاستجابة إلى للمطالب الأساسية والتي يحصرها في مطالب ثانوية تثير اشمئزاز العمال وهم يدعون إلى إضراب حقيقي كامل بحيث يشل القطاع وكذلك إلى تشكيل مظاهرة بمركز المديرية العامة لسونا طراك بالجزائر العاصمة يوم 16 مارس وقد يؤجل الاحتشاد للعمال في ايجازتهم التعويضية إلى يوم 20 مارس لجعله اكبر احتشاد ليتسنى لكل العمال ذلك وفي انتظار رد واضح من السيد شرواطي م ع س في اقرب اجل قد يتحول غضب العمال إلى كارثة اقتصادية بالجزائر بعد العديد من التهديدات ذات أبعاد تصيب الشركة بالشلل وقد تعود بخسائر تكلفها أعباء تتجاوز قيمة الحقوق المطلوبة في حال وقف الإنتاج الذي يجري الاتفاق بين العمال لتحديد يوم لذلك
    2
    Lundi 14 Mars 2011 à 09:56
    SIT IN MERCREDI ET DIMANCHE
    SIT-IN chaque Mercredi DEVANT LE MINISTÈRE DES HYDROCARBURES et Dimanche DEVANT LA DG SONATRACH HYDRA à compté du 16032011 LES MERCREDI DEVANT LE MINISTERE ET LES DIMANCHES DEVANT LA DG SH
    3
    Lundi 14 Mars 2011 à 20:15
    SUR FACEBOOK
    http://www.facebook.com/note.php?created&¬e_id=105395262876633
    4
    GLADIATEUR
    Mardi 15 Mars 2011 à 14:58
    L'injustice
    Nous sommes un groupe de cadre d’ENAGEO, nous apportons un soutien indéfectible à nos collègues de HASSI R’MEL et nous demandons à tout le personnel du groupe SONATRACH de s’unir pour arracher nos revendications légitimes. Sinon, on va tous quitter pour devenir policier avec un bon salaire. SONATRACH c’est du KHORTE ! Nous sommes tous avec HASSI R'MEL vainqueur ou vaincu !
    5
    zoufri
    Mardi 15 Mars 2011 à 18:03
    OHANET en greve
    Nous vous informons que les travailleurs Sonatrach d'Ohanet / SH.DP sont en grève de faim à partir d'aujourd'hui au 15 mars 2011. C'est une action qui a été prise par les travailleurs pour exprimer leur conviction et maintien aux revendications des travailleurs et la plate forme de Hassi R'Mel. Comme nous dénonçons les tentatives du Syndicat Sonatrach et la Direction (PDG) de créer la divergence et le désaccord en les travailleurs du Sud et les Sections Syndicales (SH.DP IN AMENAS NON INCLUE) Les travailleurs Sonatrach Ohanet http://www.lematindz.net/news/3829-nous-vous-informons-que-les-travailleurs-sonatrach-dohanet-shdp-sont-en-greve-de-faim-a-partir-daujourdhu.html
    6
    sonatrac
    Mardi 15 Mars 2011 à 18:17
    les sindikalistes
    Les tentatives du syndicat de créer la confusion et les divergences dans les rangs des travailleurs du sud, n'étonnent personne; ces ronds de cuir qui font carrière au syndicat nous font penser à ces dictateurs que les peuples pourchassent dans plusieurs pays. Corrompus jusqu'a la moelle épinière, ils font front avec la direction pour gagner encore davantage des privilèges, voitures, promotions etc.... Ils ne représentent que leurs personnes mais sûrement pas les travailleurs et ils le
    7
    Souidi Hicham
    Mercredi 16 Mars 2011 à 06:48
    Greve à In Amenas
    Les travailleurs de SH DP In Amenas et le groupement Sonatrach- Sinopec, champ de Zarzaitine sont en greve depuis le 14 mars
    8
    WIKILIKS
    Mercredi 16 Mars 2011 à 08:20
    Attention aux mouchards …
    Appel à tous le travailleurs de Rhourde Nouss Hier on a veut CHEMSSA (chef DSP) rôder autour des salles restaurants …. ??????????????????? Dans quel but ??????????? Il faut être très vigilant et ne laisser personne prisé notre union. union fait de la force
    9
    benali
    Mercredi 16 Mars 2011 à 09:18
    bouaroudj un ex fissiste devenu directeur regional
    ce fissite de bouaroudj un ji3ane notoire veut s'accaparer de tous les appels d'offres il s'est entouré de quelques illitrés de sa region vu qu'il ne se presente que rarement au boulot d'ailleurs il a dnné u statut Vip a un gardien de poste garde regionalisme quand tu nous tiens l'autre est tout le temps en mission chez lui pour regler le transport de la hachia et en avion s'il vous plais au frais de la princesse un autre est affecté clairement pour lui surveiler la villa a hassi messaoud et j'en passe d'ailleurs j'en ai marre d'ecrire tout cela parceque des gens pareils ne meritent meme pas qu'on parle d'eux alors j'arrete car je n'ai plus le moral
    10
    lamine
    Mardi 22 Mars 2011 à 08:00
    à RNS greve de faim à partir d'aujourd'hui 22/03/11
    une bonne action pour faire pression.
    11
    lamine
    Mardi 22 Mars 2011 à 08:05
    Article publié sur EL WATAN du 22/33/11
    Les travailleurs de Hassi R'mel ne décolèrent pas. Après avoir saisi, dans une lettre ouverte, le PDG de Sonatrach, Nordine Cherouati, au sujet de leurs revendications, le collectif des pétroliers de Hassi R'mel a décidé, lundi, de tenir quotidiennement durant toute la semaine des sit-in devant la direction régionale de Sonatrach. Après 21 jours de protestation, les travailleurs de Hassi R'mel ont décidé unanimement de monter d'un cran leur mouvement de contestation. "On nous prend pour des brebis ! Cela fait plusieurs jours que nous tentons de dialoguer avec la Direction Générale, mais celle-ci fait la sourde oreille", affirme à elwatan.com, Ali Arhab, l'un des porte-parole des travailleurs de Hassi R'mel. "Cette fois-ci, nous allons durcir notre mouvement. Nous continuerons à refuser à manger à midi et nous observerons chaque jour un sit-in devant la direction régionale pour leur dire Halte à la Hogra", explique encore notre interlocuteur. Selon ce délégué syndical, les travailleurs menacent de publier leurs fiches de paie dans les colonnes de la presse nationale et étrangère pour dénoncer leur rémunération jugée "misérable". "Un ingénieur à Hassi R'mel, travaillant au milieu du désert et éloigné de ses proches, touche à peine 70.000 DA alors qu'un titulaire d'un DEA ne dépasse même pas les 56.000 DA ! Ces salaires sont-ils dignes de la première compagnie d'Afrique ?", s'interroge enfin Ali Arhab. Abderrahmane Semmar
    12
    sudust
    Lundi 28 Mars 2011 à 20:32
    revendications des sudusts
    ils faut sunir la main dans la main dans toute les regions de hassi rmell jusqua in amenas a fin de concretiser nos revendications qui sont legitime par aileurs nous demandons la dissolution du syndicat natonal qui est implanter a alger et d'installer une nouvelle section a hassi messaoud pour quelle soient proche des petroliers
    13
    sudust
    Lundi 28 Mars 2011 à 20:38
    revendications des sudusts
    ils faut sunir la main dans la main dans toute les regions de hassi rmell jusqua in amenas a fin de concretiser nos revendications qui sont legitime par aileurs nous demandons la dissolution du syndicat natonal qui est implanter a alger et d'installer une nouvelle section a hassi messaoud pour quelle soient proche des petroliers
    14
    Mardi 29 Mars 2011 à 11:32
    http://rnsdp.unblog.fr
    Vive la liberté
    15
    rns
    Mardi 29 Mars 2011 à 12:28
    UGTA RNS DEGAGE
    FIN de mandat pour l'ugta des khouroutos,il faut cesser de bruler l'essence ,rends le vehicule au parc ,et cesse d'utiliser le telephone..; degage irhal y'a baltagi
    16
    rns
    Mardi 29 Mars 2011 à 12:31
    BOYCOTT DU RESTO + SIT IN devant le siege de la DR
    vivent les travailleurs
    17
    karim
    Mardi 29 Mars 2011 à 17:45
    cherouati hesite
    le delai est terminé c le silence radio.
    18
    Mardi 29 Mars 2011 à 23:03
    2011 3AM KHIR
    ebrabbi inchallah ma3a el wazir si youcef yousfi rayeh eykoune fiha khir
    19
    ZOUFRI
    Mercredi 30 Mars 2011 à 10:13
    GREVE DE LA FAIM LE 30/03/2011
    APPEL A TOUS LES TRAVAILLEURS DE RHOURDE NOUSS GREVE DE LA FAIM AUJOURD'HUI LE 30 MARS 2011
    20
    FERD FERD
    Mercredi 30 Mars 2011 à 10:27
    journal liberté le 30/03/2011
    ls radicalisent leur mouvement depuis hier Les travailleurs de Hassi-R’mel en grève de la faim Par : M. T. Lu : (1161 fois) Les travailleurs de Hassi-R’mel ont mis leur menace à exécution puisqu’ils ont entamé, hier, une grève de la faim pour dénoncer “le silence des dirigeants de Sonatrach” face à leurs revendications. En plus des travailleurs de Hassi-R’mel, ceux des régions d’El-Hamra, Rhoud Enous et TFT ont également haussé d’un cran le niveau du mouvement de protestation en boycottant systématiquement toute restauration depuis hier matin. De leur côté, les agents de la région de Tin Fouy Tabenkourt (TFT), travaillant en système posté, ont décidé spontanément de ne pas rejoindre leur chambre et de tenir un sit-in pendant une heure devant le siège de la direction régionale. Les protestataires, qui ont également observé un sit-in devant le siège de la direction régionale de Sonatrach, menacent de recourir à d’autres formes de protestation plus radicales encore. Dans un autre communiqué portant le n°1, les travailleurs de Hassi-R’mel affirment : “Nous nous réservons toute la latitude de radicaliser le mouvement et prendre toutes les initiatives susceptibles de permettre d’arracher nos droits, et cela, au péril du travail.” Ils disent avoir été “bernés par les promesses de la direction régionale de Sonatrach”, qui, selon eux, ne fait pas l’effort de répondre à leur lettre adressée le 19 mars au P-DG de Sonatrach dans laquelle ils demandent plus de détails sur le contenu du message de M. Cherouati adressé quelques semaines plutôt au collectif des travailleurs. Dans leur communiqué n°1, daté d’avant-hier et adressé à notre bureau, les travailleurs se sont interrogés sur la promesse unilatérale et écrite par le P-DG, le 7 mars 2011, d’avoir une réponse dans trois semaines ; “période durant laquelle les travailleurs optent à sacrifier leurs repas et tenir des sit-in pacifiques quotidiennement devant le siège de la direction régionale, afin de recouvrer leurs droits légitimes occultés depuis plus d’une décennie”, précisent-ils. “La crédibilité largement entachée par les différents scandales qui ont secoué l’entreprise ces derniers mois, et le silence absolu réservé à nos revendications pourtant reconnus légitimes par l’ensemble des responsables du secteur de l’Énergie et des Mines, sont ressentis par les travailleurs comme un signe fort de mépris qui pousse au pourrissement de la situation”, lit-on dans le document. Les protestataires visiblement déterminés affirment qu’ils “endossent la responsabilité pleine et entière au staff dirigeant de la plus grande entreprise d’Afrique”. Pour rappel, les travailleurs de Hassi-R’mel revendiquent toujours une réponse écrite sur la confirmation de l’attribution de l’indemnité de zone et de conditions de vie (IZCV) aux travailleurs optant pour la retraite proportionnelle qui n’a été élargie, jusqu’à présent, qu’aux travailleurs ayant choisi la retraite sans limite d’âge. Les travailleurs jugent la réponse faite par M. Cherouati au sujet de cette indemnité “ambiguë et opaque”. Ils ont demandé par écrit des éclaircissements à même de ramener un tant soit peu le calme, la confiance et la sérénité au sein de nos collectifs, comme précisé dans leur lettre. Bien que M. Cherouati ait déclaré la semaine dernière à Hassi-Messaoud que cette indemnité sera attribuée aux travailleurs souscrivant à toutes les catégories de retraite, les protestataires de Hassi-R’mel exigent toujours un écrit pour plus d’assurances. “Ils sont nombreux, les travailleurs âgés de moins de 50 ans et justifiant d’un minimum de 20 années de travail et de cotisation à la Sécurité sociale et qui ont, eux aussi, le droit à cette extension”, nous affirmé M. Ali Arhab, un des cinq délégués des travailleurs de Hassi-R’mel. En plus de ce point de discorde, les travailleurs affirment que le troisième point qui concerne l’indexation de l’indemnité (IZCV) au salaire de base actuel est entouré, lui aussi, de zones d’ombre. À rappeler que M. Cherouati avait déclaré dans son premier message adressé aux travailleurs daté du 7 mars que “l’augmentation du taux et du montant des primes et des indemnités sera négocié et fera l’objet d’un accord salarial et avec le partenaire social dans un délai de trois semaines”. Pour rappel, le P-DG de Sonatrach s’est déplacé à Hassi-R’mel et à Hassi-Messaoud où il a rencontré les travailleurs de son entreprise. Lors de ces déplacements, le P-DG, qui a jugé “légitimes” les revendications des travailleurs, a pris de nombreuses décisions en leur faveur parmi elles l’extension du bénéfice de l’indemnité compensatoire (IZCV) pour le personnel soumis à la relève ayant exercé 32 années de travail effectives et sans conditions ainsi que “l’indexation des formules de calcul des montants de l’indemnité du travail posté et de l’indemnité de zone et de conditions de vie (IZTV) au salaire de base actuel”. À noter que le ministre de l’Énergie et des Mines a jugé “légitimes certaines revendications des travailleurs”, précisant que des commissions y travaillent déjà pour donner des réponses à ces revendications.
    21
    FERD FERD
    Mercredi 30 Mars 2011 à 10:50
    info express j'ai rien compris
    voila le dernier INFO EXPRESS DE LA SONATRACH il n'est meme pas signé , tu comprends rien wallah je comprends rien
    22
    FERD FERD
    Mercredi 30 Mars 2011 à 11:07
    info express j\'ai rien compris
    voila le dernier INFO EXPRESS DE LA SONATRACH du 30 mars 2011 CONCLUSION D'UN ACCORD SALARIAL En réponse aux requêtes émanant des collectifs de base, et après plusieurs séances de travail entre la direction générale et les membres du secrétariat du syndicat national SONATRACH , un accord salarial a été conclu ce jour. Cet accord porte principalement sur les points suivant: 1-L'indemnité de travail posté , l'indemnité de nuisance , l'indemnité de zone et de condition de vie sont augmentées selon un même taux. 2- L'allocation de fin de carrière sera calculée sur le nouveau salaire de base de l'IAG 3- L'indemnité de salaire unique passe a 1500 DA 4- L'indemnité compensatoire /IZCV est étendue au personnel qui fait valoir ses droits de retraite anticipée Cet accord sera soumis a approbation du conseil d'administration de SONATRACH qui doit se réunir dans les prochains jours Ces indemnités seront versées sur la paie d'avril 2011 Les autres questions ,indemnités et primes telles que prime de nourriture est... feront l'objet d'accords ultérieures. non signé
    23
    FERD FERD
    Mercredi 30 Mars 2011 à 11:07
    INFO EXPRESS du 30 mars 2011
    voila le dernier INFO EXPRESS DE LA SONATRACH du 30 mars 2011 CONCLUSION D\'UN ACCORD SALARIAL En réponse aux requêtes émanant des collectifs de base, et après plusieurs séances de travail entre la direction générale et les membres du secrétariat du syndicat national SONATRACH , un accord salarial a été conclu ce jour. Cet accord porte principalement sur les points suivant: 1-L\'indemnité de travail posté , l\'indemnité de nuisance , l\'indemnité de zone et de condition de vie sont augmentées selon un même taux. 2- L\'allocation de fin de carrière sera calculée sur le nouveau salaire de base de l\'IAG 3- L\'indemnité de salaire unique passe a 1500 DA 4- L\'indemnité compensatoire /IZCV est étendue au personnel qui fait valoir ses droits de retraite anticipée Cet accord sera soumis a approbation du conseil d\'administration de SONATRACH qui doit se réunir dans les prochains jours Ces indemnités seront versées sur la paie d\'avril 2011 Les autres questions ,indemnités et primes telles que prime de nourriture est... feront l\'objet d\'accords ultérieures. non signé
    24
    guerra
    Mercredi 30 Mars 2011 à 11:30
    Iils veulent la GUERRE
    NIK SONATRACH NIK CHEROUATI NIK SAHRA NIK BOUARROUDJ NIK LES RESPONSSALES TA3 SONATRACH NIK SYNDICAT TA3 ZEBI
    25
    rocco
    Mercredi 30 Mars 2011 à 15:08
    Il fau surtouts pas baisse les bras
    Il fau pas dire oui et acceptes L’aumône. Il fau avoir la force on soi et continuer le combat et ne pas baisse les bras et dire oui pour les miette qui son entraient de jeté pour les travailleur qui demande juste leur droit ( un salaire selon les effort qui donne) des travailleur qui savez plus a qui faire confidence ( ni syndicat ni PDG) ABRABI IN CHAA EL LAHE il vont pas pouvoir ridiculiser des travailleur unie et souder pour un combat entamer pour une bonne cause dine et justifier pour leur droit légitime EL LAHE AYKOUNE avec nous
    26
    sam
    Mercredi 30 Mars 2011 à 15:21
    Coup de théâtre
    flash express reçu comme un coup de coupret sur les Tête des travaileurs;les IZCV en troisieme positions c'est gravissime! MR cherouati ou es le rappel depuis 2008??? c'est un accord honteux ***marche chaque matin de la base au lieu de travail....
    27
    ferd ferd
    Mercredi 30 Mars 2011 à 16:51
    marche demain 31/03/2011 de la base de vie au lieu de travail
    appel a tout les travailleurs de RHOURDE-NOUSS une marche demain 31 mars 2011 de la base de vie vers lieu de travail chers collegues soyez nombreux le combat contenu
    28
    ferd ferd
    Mercredi 30 Mars 2011 à 17:38
    journal el-watan du 30 /03/2011
    L'état de santé des grévistes de la faim à Hassi R'mel se dégrade dangereusement. Mercredi à 15 H 00, cinq travailleurs ont été transférés en urgence au centre médico-social de la compagnie Sonatrach et ont été mis sous perfusion. Âgés d'une quarantaine d'années, ces travailleurs s'occupent de diverses tâches aux directions tenchnique, maintenance, intendance et approvisionnement au niveau de la direction régionale de Sonatrach à Hassi R'mel. Pour manifester leur détermination, près de 2500 pétroliers ont décidé de passer la nuit du mercredi à jeudi devant le complexe administratif de Sonatrach à Hassi R'mel, a appris elwatan.com. Pour rappel, les pétroliers des régions du sud entament le deuxième jour de leur grève de la faim enclenchée mardi. Au moins trois travailleurs, souffrant de maux d'estomac, ont été transférés à l'infirmerie à Hassi R'mel et Rhourde Nouss. Mercredi, les collectifs des travailleurs des régions du Sud ont décidé de rejeter le nouvel accord salarial proposé mardi par la direction régionale de Sonatrach. Selon les représentants des travailleurs de Hassi R'mel, contactés mercredi par elwatan.com, les propositions de cet accord ont encore "aggravé leur colère". Dans un télégramme parvenu mardi soir aux travailleurs des unités et centres de productions de Hassi R'mel, El Hamra, Rhourde Nouss et Tin Fouyé Tabenkort, la direction générale de Sonatrach a promis la conclusion d'un nouveau accord salarial lequel sera soumis dans les prochains jours à l'approbation du Conseil d'Administration de Sonatrach. Selon ce nouvel accord salarial, les indemnités de travail posté, de nuisance, de zone et de condition de vie seront augmentées. Cependant, aucun taux précis n'est avancé pour expliciter cette augmentation. Ce qui n'a pas manqué de susciter la colère des travailleurs protestataires qui ont dénoncé "une nouvelle manoeuvre de la direction générale" pour disloquer le mouvement de contestation des pétroliers du sud. "Nous rejetons catégoriquement cet accord salarial car il ne répond pas à notre principale revendication à savoir l'alignement de nos primes sur le nouveau SNMG. Dans l'accord proposé par la direction générale, on n'explique même pas selon quel taux, cette nouvelle augmentation sera calculée. Nous n'allons pas arrêter donc notre mouvement de protestation sur la base de mesures floues", confie à elwatan.com Ali Arhab, porte-parole du collectif des travailleurs de Hassi R'mel. Selon notre interlocuteur, ce nouvel accord ne fait aucunement mention du rappel rétroactif depuis juillet 2008. "Ce rappel est aussi l'une de nos revendications principales, mais dans le nouveau accord salarial de la direction générale, il a été complètement occulté", dénonce Ali Arhab selon lequel le mouvement de protestation des travailleurs va encore se radicaliser après "la déception suscitée par ces nouvelles mesures annoncées par la direction générale", explique-t-il. "Mise à part, poursuit notre interlocuteur, l'indemnité compensatoire qui sera étendue à l'ensemble des travailleurs qui font valoir leurs droits de retraite anticipée, la direction générale n'a pratiquement donné aucune suite aux points soulevés dans notre plateforme de revendications". Au centre industriel de Rhourde Nouss, le collectif des travailleurs menacent carrèment de poursuivre Sonatrach en justice. Et pour cause, "nous n'avons jamais demandé une hausse de salaires. Nous avons uniquement réclamé l'alignement de nos primes sur le nouveau SNMG fixé par la législation Algérienne. Ne sommes-nous pas des Algériens comme les autres ?", s'interrogent des délégués de travailleurs de Rhourde Nouss contactés mercredi par elwatan.com. Ces délégués, comme ceux de Hassi R'mel, d'El Hamra et de Tin Fouyé Tabenkort (TFT), ont confirmé à elwatan.com que le mouvement de protestation et la grève de la faim va se poursuivre. Des sit-in devant les directions régionales de Sonatrach sont prévus mercredi dans plusieurs régions au sud et à Hassi R'mel, les pétroliers menacent de passer la nuit dans la rue devant le complexe administratif de la direction régionale de Sonatrach pour exprimer leur rejet catégorique de ce nouvel accord salarial. Abderrahmane Semmar
    29
    sahra sahra
    Mercredi 30 Mars 2011 à 17:48
    marche demain 31/03/2011 a partir de 7h
    appel a touts les travailleurs de RHOURDE NOUSS une marche est prévue pour demain le:31/03/2011 a partir de la base de vie jusqu'au lieu du travail chers collegues soyez nombreux
    30
    dar dar
    Mercredi 30 Mars 2011 à 17:58
    marche demain 31/03/2011 a partir de 7h
    appel a touts les travailleurs de RHOURDE NOUSS une marche est prévue pour demain jeudi le:31/03/2011 a partir de 07 heures du matin de la base de vie jusqu'au lieu du travail chers collegues soyez nombreux soyez des hommes a jamais vive les hommes de rhourde-nouss
    31
    bougelb
    Mercredi 30 Mars 2011 à 18:56
    le combat^poursuis
    adrab bezab lakhchine sinon c'est pas. la peine
    32
    Mercredi 30 Mars 2011 à 19:07
    Marche pour demain le 31/03/2011
    Un appel aux travailleurs derhourd Nouss une marche est prévue pour demain le 31/03/2011 de la base de vie jusqu'au complexe pour dire qu'on a pas confiance aux responsable de la direction générale.
    33
    ferd ferd
    Jeudi 31 Mars 2011 à 09:23
    REUNION AU FOYER APRES LA PRIERE DE AICHA
    Appel aux travailleurs de RHOURDE NOUSS qu'une reunion au foyer de la base de vie juste apres la priére de AICHA soit a 20h30 aujourd'hui le 31 mars 2011 la presence de tous est indesponssable ,chers collegues soyez nombreux , le combat contenu
    34
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 10:02
    JOURNAL LIBERTE 31/03/2011
    Un accord a été signé hier avec la Direction Générale de Sonatrach Les travailleurs de Hassi-R’mel obtiennent gain de cause Par : M. T. Lu : (285 fois) Un accord salarial a été conclu, hier, entre la direction générale de Sonatrach et le partenaire social. Cet accord, dont nous détenons une copie, prévoit d’étendre l’indemnité compensatoire IZCV (indemnité de zone et de conditions de vie) aux travailleurs qui font valoir leurs droits à la retraite anticipée. Les employés, âgés au moins de 50 ans et justifiant d’un minimum de 20 années de travail, bénéficieront, eux aussi, de cette indemnité. Celle-ci n’a été étendue qu’aux travailleurs ayant exercé 32 années de services et sans limite d’âge. Avec cette nouvelle décision, la direction générale vient de répondre à l’une des principales revendications des travailleurs de Hassi-R’mel et qui a constitué, ces derniers jours, un point de discorde entre les travailleurs de Hassi-R’mel et la direction de l’entreprise. Autre décision contenue dans l’accord salarial concerne les indemnités du travail posté, l’indemnité de nuisance et l’IZCV. Celles-ci seront augmentées selon un même taux, souligne le document de Sonatrach qui, cependant, ne donne pas de précision sur le taux. Mais, selon nos informations, ces primes seront presque doublées. Le troisième point de l’accord prévoit l’augmentation de l’indemnité de salaire unique, appelée couramment prime de la femme au foyer fixée désormais à 1 500 DA, alors qu’elle était de 500 DA. Le quatrième point contenu dans cet accord salarial concerne l’allocation de fin de carrière qui sera, selon le document, calculée sur le nouveau salaire de base augmenté de l’IAG (Indemnité ancienneté de groupe), c'est-à-dire l’indemnité d’expérience professionnelle. Le document précise que “cet accord sera soumis à l’approbation au conseil d’administration de Sonatrach qui doit se réunir dans les prochains jours”. Et d’ajouter : “Ces indemnités seront versées sur la paie du mois d’avril 2011.” Le document conclut : “Les autres questions, indemnités et primes, telles que la prime de nourriture, etc., feront l’objet d’accords ultérieurs.” Cet accord n’a pas convaincu les travailleurs de Hassi-R’mel qui observent une grève de la faim depuis mardi. Ces derniers ont réagi, hier, dans l’après-midi, à travers un communiqué jugeant “cet accord salarial d’opaque qui met en ébullition l’ensemble des travailleurs”. Le communiqué s’est voulu menaçant, puisque pour la première fois, les travailleurs évoquent de recourir à “d’autres moyens” pour se faire entendre. Autrement dit, ils menacent d’observer une grève générale.
    35
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 10:13
    JOURNAL MIDI libre DU 31/03/2011
    Pour désamorcer la crise à la sonatrach Conclusion d’un accord salarial 31 Mars 2011 Après plusieurs semaines de protestation au niveau des champs pétroliers de Hassi R’mel, l’entreprise nationale des hydrocarbures Sonatrach a décidé de répondre aux exigences et revendications des travailleurs intervenant dans le Sud. En effet, selon un communiqué provenant du secrétariat du syndicat national de Sonatrach, un accord salarial a été conclu, hier, entre les membres syndicaux et la direction générale de l’entreprise. Cet accord porte sur la satisfaction de l’entreprise des revendications de plus de 25.000 travailleurs dans les champs pétroliers de Hassi R’mel, Rhoud Enous, Haoud El Hamra etc. Sonatrach répondra favorablement aux revendications suivantes : l’indemnité de travail posté, l’indemnité de nuisance, l’indemnité de zone et de conditions de vie sont augmentés selon un même taux, l’allocation de fin de carrière sera calculée sur le nouveau salaire dont l’augmentation sera annoncé prochainement, l’indemnité de salaire unique à 1.500 DA dont 500 DA pour les femmes au foyes et, enfin, l’indemnité compensatoire/IZCV est étendue au personnel qui fait valoir ses droits de retraite anticipée. Le conseil d’administration de Sonatrach se réunira, mardi prochain, pour entériner les décisions prises afin de rétablir le climat de confiance entre les travailleurs et l’entreprise. Selon le même communiqué, ces indemnités seront versées sur la paie du mois d’avril. Par ailleurs, nous avons appris d’une source crédible que le collectif des travailleurs des régions du Sud ont rejeté, en milieu de journée, l’accord salarial proposé, une journée auparavant, par la direction régionale de l’entreprise nationale des hydrocarbures. La raison pour laquelle le collectif a rejeté cet accord est, selon des sources, l’ambiguité contenue dans la réponse de la direction, notamment en ce qui concerne l’alignement des primes sur le nouveau SNMG. Par : T. O. http://www.lemidi-dz.com/index.php?operation=voir_article&date_article=2011-03-31&id_article=evenement@art6@2011-03-31
    36
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 10:18
    idjtima3 fel foyer mour sallate el 3icha
    Appel aux travailleurs de RHOURDE NOUSS qu'une reunion au foyer de la base de vie juste apres la priére de AICHA soit a 20h30 aujourd'hui le 31 mars 2011 la presence de tous est indesponssable ,chers collegues soyez nombreux , le combat contenu
    37
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 11:03
    JOURNAL le temps DU 31/03/2011
    Les travailleurs de Hassi R'mel ne crient pas victoire, car l'accord salarial en question est «plus confus que le premier message du 7 mars dernier». Selon M. Arhab, la détermination des travailleurs est de mise. «Ils ne renonceront jamais à leurs droits légitimes. Même s'ils ne sont pas recouvrés par les moyens légaux et pacifiques, alors ils les obtiendront par d'autres moyens, choix qui leur aura été imposé par la gestion désastreuse de ce dossier par la direction générale», nous a-t-il indiqué hier «offusqué et outré» par la réponse du PDG, Nordine Cherouati. Les travailleurs maintiennent leur revendication de revoir «une hausse de l'indemnité (IZCV) qui ne saura en aucun cas être inférieure à 91% avec un effet rétroactif à compter de juillet 2008, et des augmentations très conséquentes des indemnités de nuisance et d'indemnité de travail posté». Les travailleurs demandent également «un échéancier officiel quant à la finalisation des autres revendications contenues dans la plate-forme de 15 points restés en suspens».
    38
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 11:06
    revendiquez toujours la plate forme
    QUAND LE RIDICULE NE TUE PAS Suite au climat explosif que traverse le secteur pétrolier (secteur sud) depuis un bon laps de temps, grève de fin depuis plus de vingt jours et élaboration d’une plate forme de revendication,ci joint copie,une intervention des dirigeant était éminente pour solutionner la dite légitimité ,hélas rien ne fut si ce n’est encore cette fuite en avant,pratique d’autre temps qui est entreprise,dépêche d’une délégation en urgence a des fin déguisés,une autre tentative de déstabiliser et d’étouffer ce mouvement d’aller au bout de nos aspiration .NOUS REETERONS NOS REVENDICATIONS DANS LA PLATE FORME D’UNE SEULE VOIE PLATEFORME DE REVENTICATION 1- Retraite après 25 ans de travail dans les régions du sud (statut particulier du pétrolier) ;- 2-Indexation de l’IZCV sur le SNMG avec effet rétroactif; 3- Cotisation de l’IZCV à la sécurité sociale pour le personnel soumis à relève. 4- Calcul de la prime de nuisance sur le nouveau salaire de base ; 5- Calcul de l’ITP sur le salaire de base 6- Le calcul de la prime de fin de carrière sur le nouveau salaire de base ; 7- Généralisation de l’indemnité compensatoire (IC) à l’ensemble des travailleurs partant en retraite (partant à la retraite à la proportionnelle, agent résident en famille et agent partant par anticipation) ; 8- Déblocage de l’ancien système de catégories ; 9- Augmentation du salaire de base à l’instar des autres secteurs d’activité ; 10- Alignement des salaires de base des agents non concernés par les anciennes augmentations (8%, 15%, 20%, 25%, et 30%) avec la même date d’effet. 11- Système de travail 4 x 4 pour l’ensemble des travailleurs (Soumis et Non soumis à relève) 12- Alignement et augmentations de l’ensemble des prêts (achat véhicule, logement,….etc.). 13- Révision à la hausse de la prime d’intéressement et bannissement du système de paliers (un seul palier) ; 14- Régularisation des agents titulaires de DEA et BTS. vive les hommes
    39
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 11:08
    revendiquez toujours la plate forme
    QUAND LE RIDICULE NE TUE PAS Suite au climat explosif que traverse le secteur pétrolier (secteur sud) depuis un bon laps de temps, grève de fin depuis plus de vingt jours et élaboration d’une plate forme de revendication,ci joint copie,une intervention des dirigeant était éminente pour solutionner la dite légitimité ,hélas rien ne fut si ce n’est encore cette fuite en avant,pratique d’autre temps qui est entreprise,dépêche d’une délégation en urgence a des fin déguisés,une autre tentative de déstabiliser et d’étouffer ce mouvement d’aller au bout de nos aspiration .NOUS REETERONS NOS REVENDICATIONS DANS LA PLATE FORME D’UNE SEULE VOIE PLATEFORME DE REVENTICATION 1- Retraite après 25 ans de travail dans les régions du sud (statut particulier du pétrolier) ;- 2-Indexation de l’IZCV sur le SNMG avec effet rétroactif; 3- Cotisation de l’IZCV à la sécurité sociale pour le personnel soumis à relève. 4- Calcul de la prime de nuisance sur le nouveau salaire de base ; 5- Calcul de l’ITP sur le salaire de base 6- Le calcul de la prime de fin de carrière sur le nouveau salaire de base ; 7- Généralisation de l’indemnité compensatoire (IC) à l’ensemble des travailleurs partant en retraite (partant à la retraite à la proportionnelle, agent résident en famille et agent partant par anticipation) ; 8- Déblocage de l’ancien système de catégories ; 9- Augmentation du salaire de base à l’instar des autres secteurs d’activité ; 10- Alignement des salaires de base des agents non concernés par les anciennes augmentations (8%, 15%, 20%, 25%, et 30%) avec la même date d’effet. 11- Système de travail 4 x 4 pour l’ensemble des travailleurs (Soumis et Non soumis à relève) 12- Alignement et augmentations de l’ensemble des prêts (achat véhicule, logement,….etc.). 13- Révision à la hausse de la prime d’intéressement et bannissement du système de paliers (un seul palier) ; 14- Régularisation des agents titulaires de DEA et BTS. vive les hommes
    40
    SAHRA SAHRA
    Jeudi 31 Mars 2011 à 12:11
    GREVE DE LA FAIM ET REUNION AU FOYER LE 31/03/11
    CHERS COLLEHUES GREVE DE LA FAIM AUJOURD'HUI LE 31 MARS 2011 RESTEZ DEVANT LE RESTAURANT JUSQU'A 12H30 ET N'oubliez pas la reunion aprés la priere de el-3icha au foyer chers collegues soyez nombreux le combat contenu vive les hommes
    41
    wikkilliks RNS
    Jeudi 31 Mars 2011 à 15:36
    bon courage CHAMI division personnel
    message de soutien a notre collegue CHAMI de la division personnel qui a entamer une greve de la faim , il s'alimente plus le 30 mars 2011 bon courage frere ,un groupe de tes collegues te tire chapeau pour le geste encore une fois bon courage
    42
    FERD FERD
    Jeudi 31 Mars 2011 à 15:50
    message de soutien à CHAMI
    MESSAGE DE SOUTIEN A NOTRE COLLEGUE CHAMI DE LA DIVISION PERSONNEL IL A ENTAME UNE GREVE DE LA FAIM IL S'ALIMENTE PLUS DEPUIS LE 30MARS 2011 BON COURAGE FRERE
    43
    sahra saha
    Jeudi 31 Mars 2011 à 16:01
    message de soutien à CHAMI
    رسالة دعم لزميل شامي انه يبدأ الإضراب عن الطعام 30MARS 2011 الشجاعة الأخ
    44
    safri
    Jeudi 31 Mars 2011 à 16:43
    reunion ce soir aprés el-aicha au foyer
    Appel aux travailleurs de RHOURDE-NOUSS une reunion prévue au foyer ce soir aprés la priere de el-3icha soyez nombreux
    45
    Vendredi 1er Avril 2011 à 02:05
    le Za3im super rojla
    الرجلة مرات تجيب اسنان ذهب و مرات تجيب رجلين حطب حذاري من الغرور لقد رايتم كيف باعكم الاخ المسلم المصلي مقران صون الكول
    46
    Za3ime rn
    Vendredi 1er Avril 2011 à 09:19
    Sit in à Alger Siége DP
    Le collective de DP Rhourde Nouss et Hassi r'mel demande au travailleurs qui partent en récupération sur Alger des travailleurs de tout les régions du sud et nous invitons les travailleurs du Siège DP et de la Direction DP SONATRACH de faire un SITE-IN devant la DIRACTION SONATRACH Hydra de 9h30 à 13h30 les Dimanches et Mercredi pour tout les travailleurs et pour lee Travailleurs du siége et la DG de 11h30 à 13h30 car nos revendications comme celui de l'alignement des taux de l'augmentation du Salaire de base vous concerne également pour valoir nos droits SOYEZ NOMBREUX YA REDJALE
    47
    ONR
    Vendredi 1er Avril 2011 à 09:37
    avec vous
    vivre 1 jour comme des lions mieux que 100 ans comme des moutons ,bon courage CHAMI, pour info Oued noumeur (hassi r'mel)en greve depuit 1 mois,que dieu nous protège
    48
    ferd ferd
    Vendredi 1er Avril 2011 à 09:42
    programme du movement du 01/04/2011 jusqu'au 04/04/2011
    chers travailleurs de rhourde-nouss voila le programme de notre mouvement de vendredi jusqu'a lundi vendredi 01/04/2011: sit-in de 7h à 8h et greve de la faim a 11h30 samedi 02/04/2011: it-in de 7h à 8h et greve de la faim a 11h30 dimanche 03/04/2011: it-in de 7h à 8h et greve de la faim dejeuner et diner lundi 04/04/2011: marche de la base de vie vers lieu de travail depart:6h 30 , sit-in jusqu'a 8h , greve de la faim dejeuner et diner reunion chaque jour apres la priere de 3icha , soyez nombreux chers travailleurs l'union fait la force
    49
    ferd ferd
    Vendredi 1er Avril 2011 à 10:13
    reponse a shaun-the-sheep
    shaun-the-sheep c'est pas drole ta video je comprends que tu es toujours un petit gamin morveux , si vraiment ton message tu veux dire que nous sommes des moutons sache que tu te trompe j'aimerais bien que tu comprenderas mon message AKBER YA SGHIR WOULA KHESSEK EL BIBROU yen a beaucoup de bibrons avec defferents calibres si tu veux te me contacte je n'ai un grand
    50
    melos
    Vendredi 1er Avril 2011 à 19:55
    ou' sont les employés de In Amenas
    ou' sont les employés DP Sonatrach de In - Amenas font ils la gréve ? !!!
    51
    idir
    Vendredi 1er Avril 2011 à 22:05
    bon courage
    salut a tous , juste pour dire de ne pas baisser les bras , c'est l'occasion de faire valoir nos droits , et de ne pas se contenter du minimum, mais plutot du max pas moins de 120% des ifri car c'est notre du , ni 87.5 ni 70 ni 91%, une occasion pareil ne se presentera pas, noubliez pas que medgaz vien de demarer , ils ne prendrons pas le risque de voir la production s'arrêter alors demandons notre droit , tous nos droit sachez que HRM et HMD c'est les poumon et le coeur de l'algerie
    52
    Samedi 2 Avril 2011 à 00:14
    الزواحف
    http://ar.wikipedia.org/wiki/%D8%B2%D9%88%D8%A7%D8%AD%D9%81
    53
    les hommes
    Samedi 2 Avril 2011 à 09:08
    les hassi r'malistes
    voila les vrai hommes http://www.facebook.com/SonatrachDZ#!/pages/Sonatrach-DP-Hassi-Rmel/184236668287467?closeTheater=1 un peut de ........ un dahbri qui parle.
    54
    DP roude nous
    Samedi 2 Avril 2011 à 09:20
    salaire des Imams
    PQ augmentent ils le salaires des Imams qui travaillent 2 heures par jour , alors qu’ils ne produisent rien , je propose d’arrêter la gréve et d'aller en justice pour revendiquer nos droits parceque les IZCV sont calculés sur le salaire de base qui à changé plusieurs fois mais pas les IZCV .
    55
    ferd ferd
    Samedi 2 Avril 2011 à 09:26
    journal le soir d'algerie le 02/04/2011
    Manger coûte cher Sonatrach (activité amont-division- production) vient d’attribuer le marché du catering de la base de vie de Gassi-Touil. Même s’il porte sur un délai de trois ans, l’approvisionnement de cette base de Sonatrach coûtera la bagatelle de 300 milliards de centimes. Ça coûte vraiment aussi cher de s’alimenter sur une base pétrolière ?
    56
    Zaim rn
    Samedi 2 Avril 2011 à 09:50
    Sit in à Alger Siége DP
    Le collective de DP Rhourde Nouss et Hassi R'mel demande au travailleurs qui partent en récupération sur Alger des travailleurs de tout les régions du sud et nous invitons les travailleurs du Siège DP et de la Direction DP SONATRACH de faire un SITE-IN devant la DIRACTION SONATRACH Hydra de 9h30 à 13h30 les Dimanches et Mercredi pour tout les travailleurs et pour les Travailleurs du siège et la DG de 11h30 à 13h30 car nos revendications comme celui de l'alignement des taux de l'augmentation du Salaire de base vous concerne également pour valoir nos droits SOYEZ NOMBREUX YA REDJALE
    57
    journal libierté 02/
    Samedi 2 Avril 2011 à 09:53
    urnal libierté 02/04/2011
    Sonatrach étudie les revendications des travailleurs de Hassi-R’mel” La question de la protestation des travailleurs de la base de Hassi-R'mel a été encore une fois reposée au ministre de l'Énergie et des Mines, M. Youcef Yousfi, une semaine après qu’il eut annoncé au Conseil de la nation la possibilité de satisfaction des revendications qu’il considère “comme étant raisonnables”.
    58
    Samedi 2 Avril 2011 à 10:14
    wrahi chtartkum
    أطلبوا حقوقكم و ضيقوا الخناق على اللذين يسرقون بالشكارة؛العام عام الحق و الله معانا
    59
    Samedi 2 Avril 2011 à 10:41
    http://rnsdp.unblog.fr
    http://rnsdp.unblog.fr
    60
    ferd ferd
    Samedi 2 Avril 2011 à 12:21
    revendiquer vos droits
    pourquoi notre partenaire social ne veux pas resté au moins sur le calcul sur le salaire de base comme sa a été depuit 1981 . Le journal officiel de la république algérienne du 3 février 1981 décret N° 81-14 du 31 janvier 1981 article 03 page 70 dit : les travailleur repartis en équipe travaillant en système continu dit « trois fois huit » c’est-à-dire un système ou la production de biens ou de services est assurée 24 heures sur 24 tous les jours de la semaine, jour de repos hebdomadaire légal et jours fériés compris perçoivent une indemnité de travail posté mensuelle égale a vingt-cinq pour cent (25%) de leur salaire de base. Cette lois été signé par le président de la république de l’époque Chadli Bendjedid, puis est venue la Loi n° 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de Travail modifiée et complétée au 11 janvier 1997 qui dit en son chapitre troi ‘duree du travail) section SECTION 3 TRAVAIL POSTE ce qui suit : Art 30. - Lorsque les besoins de la production ou du service l'exigent, l'employeur peut organiser le travail par équipes successives ou « travail posté ». Le travail posté donne droit à une indemnité. Est dans le CHAPITRE II CONTENU DES CONVENTIONS COLLECTIVES elle donne le pouvoir au partenaire social de négocier ces indemnité (alors pourquoi notre partenaire social ne veux pas resté au moins sur le calcul sur le salaire de base comme sa a été depuit 1981 normalement la vie est devenu plus chère en augmente les salaires en les diminue pas ou bien ces de l’hypocrisie en ver ces travailleurs ) Art 120. - Les conventions collectives conclues dans les conditions fixées par la présente loi traitent des conditions d'emploi et de travail et peuvent notamment traiter des éléments ci-après : 1 - classification professionnelle; 2 - normes de travail, y compris les horaires de travail et leur répartition; 3 - salaires de base minimum correspondants; 4 - indemnités liées à l'ancienneté, aux heures supplémentaires ou aux conditions de travail y compris l'indemnité de zone; 5 - primes liées à la productivité et aux résultats du travail; 6 - modalités de rémunération au rendement pour les catégories de travailleurs concernés; 7 - remboursement de frais engagés; 8 - période d'essai et préavis; 9 - durée de travail effectif pour les emplois à fortes sujétions ou comportant des périodes d'inactivité;
    61
    Dimanche 3 Avril 2011 à 15:04
    Message pour FERD FERD
    http://www.google.com/imgres?imgurl=http://www.christisall.org/wp-content/images/wolf%2520in%2520sheep.jpg&imgrefurl=http://www.christisall.org/page/2/%3Fs%3Dflock&usg=__US6whOyg-GRzbl1BRxEd291w7pU=&h=600&w=800&sz=103&hl=fr&start=49&zoom=1&tbnid=iBErQ466u5iXcM:&tbnh=104&tbnw=153&ei=126YTd75DYLF8QOB5OzWDA&prev=/search%3Fq%3Dwolf%2B%2526%2Bsheep%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26channel%3Dnp%26biw%3D1024%26bih%3D634%26tbm%3Disch0%2C1619&um=1&itbs=1&iact=hc&vpx=445&vpy=290&dur=83&hovh=194&hovw=259&tx=155&ty=118&oei=i26YTceRCsPGtAagmozPBQ&page=4&ndsp=21&ved=1t:429,r:13,s:49&biw=1024&bih=634
    62
    123
    Lundi 4 Avril 2011 à 13:54
    azert
    bon courage
    63
    roude nous
    Lundi 4 Avril 2011 à 14:18
    90% izcv conevenue
    jais entendue dire que la proposition et de 90% des IZCV pour l'année 2011 et de 50 % pour les années 2010/2009/2008
    64
    Mardi 5 Avril 2011 à 10:43
    augmentation salarial
    le délai déppassé c'est une mensonge réelle à dieu sonatrach socièté khorti fi khorti
    65
    Mardi 5 Avril 2011 à 19:30
    Satisfaction des revendications des travailleurs de Hassi Rmel
    Le Conseil d’administration de Sonatrach, réuni ce mardi 5 avril, a répondu favorablement à toutes les revendications des travailleurs grévistes du pôle gazier de Hassi Rmel à Laghouat, a‑t‑on appris auprès d’une source autorisée de la compagnie nationale. Parmi les neuf revendications satisfaites figurent le calcul des indemnités de zone sur le salaire de base et la généralisation de la prime de rendement collectif à l’ensemble des travailleurs. La direction de Sonatrach avait déjà accepté de satisfaire cinq des quatorze revendications des grévistes de Hassi Rmel. Les travailleurs de Sonatrach avaient entamé leur mouvement de protestation début mars. Après plusieurs grèves sporadiques, suivies par près de 2.000 employés du groupe, ils avaient décidé le 29 mars dernier de faire une grève de la faim pour se faire entendre. Ils l'ont interrompue le 2 avril après une rencontre entre les délégués du personnel et la direction.
    66
    karim
    Mardi 5 Avril 2011 à 21:47
    pas suffisant
    je voie que vous ette satisfait du resultat hé bien vous avez tort car c'est pas tous nos drois en plus ils avait decidé ce tos sa fais u bon bou de temps ils ontfais semblan de faire durer le suspens et on a tous marché on sest fait avoir comme des momme
    67
    karim
    Mardi 5 Avril 2011 à 22:08
    pas suffisant la nuisance
    noubliez pas que pour la nuisance c'est un porcentage sur le salaire de base et 10% a 14% du salaire de base c'est loin des miette qu'on vien de nous donner, sonatrach nous vole toujour
    68
    bob
    Mercredi 6 Avril 2011 à 10:02
    c'es officielle
    Les travailleurs de Hassi Rmel ont finalement obtenu gain de cause. Pouvez‑vous nous détailler l’accord salarial signé avec la direction de Sonatrach ? D’abord permettez-moi d’apporter une correction. Les travailleurs de Hassi Rmel ont pris le train de la contestation en marche. Nous étions déjà en pleines négociations avec la direction de l’entreprise sur le régime indemnitaire lorsqu’ils avaient entamé leur grève. Nous ne condamnons pas le mouvement pourvu qu’il n’y ait pas de manipulation politique derrière. Pour l’accord salarial négocié avec la direction de Sonatrach, la maison mère du groupe, il est historique. Les négociations entamées après la dernière tripartite ont abouti à des résultats historiques. Jamais une telle augmentation salariale n’a été enregistrée dans le secteur des hydrocarbures. Les augmentations obtenues vont étonner même les grévistes. Peut-on connaître les détails de cet accord et ses répercussions sur les salaires des travailleurs ? L’accord doit être validé par le Conseil d’administration de Sonatrach. Il y a des procès‑verbaux à signer, etc. Je préfère attendre cette validation pour donner tous les détails de ces augmentations qui concernent les travailleurs de la maison mère du groupe Sonatrach. Plusieurs indemnités seront augmentées aux termes de cet accord. Et les autres filiales de Sonatrach ? Des négociations salariales sont en cours pour l’ensemble des travailleurs du secteur de l’énergie et des mines. Ce mardi matin, vous avez été reçu par le ministre de l’Énergie et des mines en compagnie des présidents des fédérations des mines et de l’électricité… Nous avons été reçus par Monsieur le ministre. Nous lui avons exposé nos préoccupations d’une manière générale, concernant les revendications salariales, le plan de charge des entreprises, leur pérennité. Le ministre a été très attentif à nos préoccupations. < Article précédent : Satisfaction des revendications des travailleurs de Hassi Rmel > Article suivant : Le directeur d’El Moudjahid limogé
    69
    DP RHOURDE NOUSS
    Mercredi 6 Avril 2011 à 18:28
    Pas question de céder avec respect
    MERCI POUR LES INFOS EXPRESS NON SIGNEES ET ERREURE DANS LA DATE DU MERCREDI 05 AVRIL 2011 OU EST LE 4 X 4 ? MONSIEUR BOB CAR NOS FAMILLES VALENT BEAUCOUP PLUS QUE VOS RAPPELS SUR L'IZCV OU EST L'ALLIGNEMENT des augmentations des taux de salaires dans le cadre du système revalorisation des Métiers, (8%, 15%, 20%, 25%, et 30%) avec la même date d’effet. ET ET ET MONSIEUR BOB WINE DERTOUHOUME DANS LE TIROIRE OU QUOI LA SUITE DE NOS REVENDICATIONS 6 - Déblocage de l’ancien système de catégories ; 7 - Augmentation du salaire de base à l’instar des autres secteurs d’activité ; 8 - Retraite après 25 ans de travail dans les régions du sud (statut particulier du pétrolier) ; 9 - Le calcul de la prime de fin de carrière sur le nouveau salaire de base ; 10 - Attribution d’une prime de risques à l’ensemble des travailleurs du sud; 11 - Révision à la hausse de la prime d’intéressement et bannissement du système de paliers ; 12 - Généralisation de l’indemnité compensatoire (IC) à l’ensemble des travailleurs ; 13 - Alignement et augmentations de l’ensemble des prêts (achat véhicule, logement,….etc.). ALLAH YAHDIKOUME CAR VOUS N'AVEZ PAS FAIT VOTRE TRAVAIL LES ANNÉES PRÉCÉDENTS AU MOIS UN GESTE SUR LE 4 X 4 ET L'ALIGNEMENT DES TAUX DU SB
    70
    MOUNIR
    Jeudi 7 Avril 2011 à 16:56
    les autres filiales
    et les autres filiales ,ils sont pas des algeriens?ils sont pas des petroliers ? en plus c les meme condicitions et des fois c plus dure que celle du DP , comme le forage . tout les travailleurs des autres filiales attend la justice , sinon je pense qu ils vont commencer une greve generale.
    71
    idir
    Jeudi 7 Avril 2011 à 17:52
    tj pas aquit nos droits
    si on prend un salaire de base de 70000 avec une nuisance de 14% sa devrais faire 9800da par mois or on ne touche que 1705da avec les 80% on arive a 80% 3060da la sonatrach nous vole on lui doit plus de 6000da nos drois ne son tj pas aquis
    72
    ferd ferd
    Samedi 9 Avril 2011 à 17:36
    Voila ou notre argent est depensé
    Funkwerk AG quitte l’Algérie lefinancier-dz.com Envoyer Imprimer Liens Sponsorisés Le sort de l’Allemand Funkwerk AG en Algérie est désormais scellé. Le groupe allemand a quitté l’Algérie pour aplanir ses pertes, apprend-on. En effet, après son implication dans l’affaire Sonatrach, les activités de Funkwerk AG ont été bloquées depuis 2010 pour ensuite se trouver définitivement à l’arrêt. L’entreprise fait état d’une diminution très importante de son chiffre d’affaires à cause de son «éviction » de l’Algérie. «Les ventes et le bénéfice de 2010 ont été affectés de manière particulièrement négative par les événements politiques en Algérie, qui ont conduit à une dévaluation extraordinaire de Funkwerk», révèle le groupe allemand sur son site Internet. Pour aplanir le déficit, l’entreprise allemande a donc choisi de se retirer définitivement de l’Algérie, apprend-on. Par conséquent, la société mise en équivalence pour les déficiences de 9,1 millions d’euros, pour ses projets en Algérie actuellement, que dans les états financiers de 2010, a donc décidé carrément de se retirer. D’après le bilan détaillé de l’entreprise, les ventes ont une nouvelle fois diminué à cause de la fermeture de la filiale de France ,à raison de 7 millions d’euros et l’arrêt des activités commerciales avec l’Algérie qui causé un préjudice 13 millions d’euros. Genèse Pour rappel, la genèse de l’affaire a commencé, lorsque le directeur du groupe allemand Funkwerk Plettac Contel avait été auditionné 2 fois par le juge d’instruction près le pôle judiciaire de Sidi M’hamed (Alger) chargé de l’enquête dans l’affaire Sonatrach. Il était question de faire le point sur les transferts de fonds de certains inculpés dont des membres de la famille de l’ex-P-DG, ainsi que l’origine des biens acquis à l’étranger. Il avait précisé que la conclusion du contrat entre Sonatrach et son groupe avait été réalisée «sur la base d’une demande formulée par la société concernant un projet de sécurisation des équipements de contrôle et de protection». Son offre a été acceptée vu son importance sur le plan technique, s’est-il défendu, mais Sonatrach aurait exigé, selon lui, un partenariat entre les deux groupes par la signature, en 2006, de 5 contrats portant sur la restauration du siège annexe de Ghermoul, la réalisation d’un complexe industriel à Hassi Messaoud et la signature de 3 contrats pour l’équipement des structures des puits d’extraction d’un système de contrôle. Le montant du contrat a été estimé à 19 millions d’euros avant d’être réduit à 15 millions d’euros. Il a été octroyé de gré à gré sans être soumis à un appel d’offres. Le responsable allemand avait aussi répondu aux déclarations du fils de l’ex-P-DG de Sonatrach, lors de la dernière séance des auditions des mis en cause dans l’affaire suivie de confrontations avec les témoins. Fawzi, le fils de Mohamed Meziane, ingénieur en informatique, avait révélé «avoir passé un contrat de partenariat avec la société Contel à hauteur de 200 actions dont le montant est estimé à 10 millions d’euros». A signaler que Fawzi est actionnaire dans le groupe algéro-allemand Contel Algérie (qui fait partie du groupe Contel Funkwek Plettac). Le magistrat chargé du dossier avait décidé dans une première étape le gel des comptes bancaires du groupe allemand en Algérie dans les agences de BNP Paribas et City Bank. La société était dirigée par Ali Smaïl Djaffar, détenu et poursuivi dans cette affaire. Contel Algérie avait obtenu plusieurs marchés de gré à gré pour l’installation d’équipements de télésurveillance dans les bases pétrolières d’un montant de 120 millions d’euros. L’enquête diligentée par les officiers de la police judiciaire du DRS a révélé qu’une villa située à Paris, d’une valeur de 560.000, euros aurait été offerte par le groupe allemand Funkwerk Plettac Contel à l’épouse de l’ex-P-DG de Sonatrach, vu «l’amitié» qui lie les deux familles, pour permettre à cette dernière de s’installer lors de ses soins en France. Du côté de Funkwerk AG, le directeur des investissements, Jorg Reichenbach, a juste affirmé n’être informé d’aucune malversation concernant sa société. Funkwerk Plettac Electornic GmbH «a seulement reçu et réalisé des contrats sur la base d’engagements réguliers et n’a jamais utilisé de moyens illicites pour obtenir un contrat», avait-t-il précisé. K. Issam http://www.algeriesoir.com/economie/080411-suite-a-son-implication-dans-l-affaire-sonatrach-funkwerk-ag-quitte-l-algerie.html
    73
    Lundi 11 Avril 2011 à 11:51
    toujour
    Le procès de l'affaire Sonatrach, impliquant l'ex-n°2 de la compagnie nationale pétrolière Feghouli Abdelhafid, s'ouvrira mercredi devant le pôle pénal spécialisé d'Oran, a-t-on appris auprès du parquet général de la cour d'Oran. Aux côtés de l'ancien vice-président du groupe Sonatrach, quatre autres anciens hauts cadres du même groupe comparaîtront devant la justice pour répondre des chefs d'accusation de passation de marché contraire à la réglementation et dilapidation de deniers publics. Il s'agit de l'ex-PDG Mohamed Meziane, placé sous contrôle judiciaire, l'ex-directeur des études et du développement de Sonatrach-Aval, l'ex-directeur général de SPA Safir (société algéro-française d'ingénierie et de réalisation), M. Benamar, cadre à la retraite. A noter qu'un sixième haut cadre était déjà mis hors de cause dans cette affaire, et ce, à la faveur d'un non-lieu confirmé par la chambre d'accusation qui a levé le contrôle judiciaire auquel celui-ci était astreint (non-lieu intégral et définitif, pour s'en tenir au lexique judiciaire), précise-t-on de même source. Il faut rappeler, dans le même registre de la procédure, que cette affaire, ouverte au début par le tribunal d'Arzew relevant de la cour d'Oran, avait été par la suite revendiquée par le pôle pénal à compétence élargie eu égard à son caractère de crime économique.L'ex-vice-président du groupe Sonatrach, qui avait occupé transitoirement le poste du PDG du groupe par intérim suite à l'inculpation de Mohamed Meziane en janvier 2010, au niveau de la Cour d'Alger, et qui cumulait jusque-là les deux fonctions de PDG de Sonatrach-Aval et Tassili Airlines, avait été placé sous mandat de dépôt, le lundi 20 décembre, en compagnie de trois autres hauts responsables de l'activité Aval Sonatrach, et ce, sur ordre du juge d'instruction près la 2ème chambre du tribunal d'Arzew, dans le cadre d'une enquête sur une série de transactions douteuses, entre 2007 et 2008, diligentée par les services de la DRS. Sur le plan de droit, au cœur de cette affaire, c'est encore une fois le fameux mode du « gré à gré », comme mode en raccourci qu'offrait la circulaire A 408 R-15, avec à la clé le motif d'urgence pour passer outre au code des marchés publics. Le marché le plus pesant en termes de finances dans cette affaire est celui de la réalisation d'une station de stockage d'azote au complexe pétrochimique d'Arzew pour un montant de 10 millions d'euros. Un autre marché non moins important – une enveloppe de près de 16,8 millions d'euros, soit l'équivalent de 168 milliards de centimes – a été attribué à Safir sans le recours à l'appel d'offres par le biais de conventions signées entre Sonatrach et cette société algéro-française créée en 1992 entre Sonatrach, Sonelgaz et Gaz de France à travers sa filiale Sofregaz. La même année 2008, Safir, dont l'État algérien détient 51% (Sonatrach 36% et Sonelgaz 15%) contre 49% pour l'entreprise française Marais Contracting, décrochait un autre marché d'un montant de 27 milliards de centimes pour des prestations d'engineering et de services de projets. Les raisons de ces contrats de plusieurs milliards passés de gré à gré, sans solliciter des appels d'offres et les publier dans le BAOSEM, le bulletin d'offres du secteur de l'énergie et des mines, comme le stipule la réglementation en vigueur, restent inexpliquées, car il s'agit de contrats d'une durée de 3 ans et 24 mois et non des travaux d'urgence de quelques jours, voire de quelques semaines pour procéder au gré à gré. Installée depuis le départ de l'entreprise Gaz de France en 2003, Marais Contracting a pris le relais dans Safir SPA, en 2004. Mais, en 2005, ses employés ont entamé des sit-in et une grève pour dénoncer l'incompatibilité et l'inutilité de cette partie française qui n'a rien apporté au groupe Safir SPA. Après avoir frôlé le dépôt de bilan faute de commandes, Safir avait obtenu son premier gros contrat de gré à gré avec Sonatrach, en 2007. Il s'agissait de la construction d'un nouveau centre de stockage et de conditionnement d'azote au niveau de la zone industrielle d'Arzew, près d'Oran. D'un montant de dix millions d'euros, ce contrat marquait le retour de Safir au premier plan dans l'industrie pétrolière algérienne. Le premier contrat qu'elle avait décroché concernait la rénovation du complexe de liquéfaction de gaz naturel (GL4/Z) d'Arzew pour un montant de 35 millions de dollars. L'objectif de cette société mixte était d'améliorer les résultats des unités industrielles des branches Amont et Aval de la compagnie. Mais la cession des actions à Marais Contracting, une entreprise spécialisée dans le domaine des réseaux de fibres optiques et les télécommunications, en a surpris plus d'un, en 2003, et suscité la colère des travailleurs en 2005.
    74
    123soleil
    Mercredi 13 Avril 2011 à 12:11
    non à la demobilisation des travailleurs
    chers collegues travailleurs il faut rester vigilant ,car la methode des hauts responsables c'est de chercher de gagner le temps et par la meme occasion il veulent casser la dynamique de mobilisation des travailleurs alors pourquoi ils nous appliquent cettemaniere d'agir ,faire attendre le travaileur 06 mois ( jusqu'a sept) puis 06 autres mois (jusqu'a mars 2011).ils veulent casser le mouvement ,ganger un an de paix sociale ,ils croient que le mouvement s"essouflera, nous par contre on reste mobilisé pour la satisfaction totale de notre plateforme.
    75
    123soleil
    Mercredi 13 Avril 2011 à 12:24
    danger de mort
    NOS chantiers: 1- lancer un debat à l'echelle de sonatrach groupe de creer un syndicat autonome. 2-lancer un debatl'echelle de sonatrach DP de se demarquer des sections fantoches de l'UGTA. 3-poursuite du mouvement pour satisfaire les autres points de la platforme. 4- pour la bonne governance de chere entreprise Monsieur le PDG doit limoger mr Heghoug l'assassin des travailleurs et limoger tous les directeurs regionaux et les remplacer par des hauts cadre competents et integres,et aussi l'ameliorations des conditions de travail et de vie passent par l'envoi de ces responsables à l'enfer et pourquoi pas diligenter des enquetes et les suivres pas à pas.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    76
    ramadan
    Dimanche 31 Juillet 2011 à 09:37
    article Elwatan du 31/07/2011
    La contestation se réinstalle chez les pétroliers de Hassi R’mel. Les travailleurs, qui avaient ébranlé Sonatrach en mars dernier avec une «grève de la faim», menacent de reprendre la protesta dès le début du mois de Ramadhan, si leurs revendications ne sont pas satisfaites dans les meilleurs délais. La direction de la première entreprise d’Afrique, qui a réussi à désamorcer la crise au printemps dernier, doit aujourd’hui faire face à l’impatience des pétroliers des sites du Sud qui s’estiment lésés dans leur rémunération. Le sursis accordé pour la mise en œuvre des engagements pris par le premier responsable de l’entreprise touche à sa fin et les travailleurs du site de Hassi R’mel jugent ce qui a été présenté jusqu’à aujourd’hui insuffisant. C’est surtout la prime d’intéressement, laquelle fait partie des points de la plateforme de revendications de Hassi R’mel, qui suscite tant de remous. Au-delà du fait que celle-ci soit considérée comme étant «dérisoire», les représentants de la section syndicale s’indignent du fait que la prime en question soit octroyée selon un système de paliers. Après avoir saisi par écrit, le 19 juillet, le syndicat national des travailleurs de Sonatrach, les membres de la section syndicale de Hassi R’mel se sont réunis jeudi afin de décider des suites à donner à cette affaire. Sur ce, il a été décidé d’interpeller la direction régionale Sonatrach à l’effet de réunir les conditions nécessaires à la tenue d’une assemblée générale des travailleurs. Requête à laquelle le responsable de la compagnie pétrolière a opposé une fin de non-recevoir, justifiant son propos par l’inconvenance du calendrier. Ainsi dans la correspondance qu’il a adressée vendredi au secrétaire général du conseil syndical de Hassi R’mel, le directeur régional Sonatrach a indiqué que «la période estivale et particulièrement celle du mois sacré de Ramadhan ont toujours été caractérisées par une recrudescence d’actes malveillants». Et d’ajouter : «Des instructions fermes à l’adresse des administrations et entreprises publiques ont été données pour faire preuve de vigilance, mettant en œuvre les consignes nécessaires et appropriées.» Argument auquel les représentants syndicaux ne semblent pas être sensibles, puisqu’ils entendent reprendre langue avec les responsables régionaux demain afin de fixer la date de leur AG. Les pétroliers sont donc bel et bien décidés à aller au bout de leurs réclamations, malgré les assurances de la direction d’Alger. Cette dernière s’est engagée à satisfaire un certain nombre de revendications énumérées dans un bulletin d’information interne. Les responsables de l’entreprise demandent d’ailleurs du temps pour répondre à l’ensemble des requêtes, vu la nécessité de respecter un certain nombre de procédures. Toutefois, la situation semble aujourd’hui inextricable, d’autant que les syndicalistes de la base ont un certain nombre de griefs à adresser à la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie. Les représentants de la section syndicale de Hassi R’mel estiment s’être fait doubler par le syndicat affilié à l’UGTA, et lui reprochent d’avoir entériné l’accord portant prime d’intéressement sans l’assentiment de la base. Le plan de rémunération au cœur de la contestation Dans une correspondance datée du 28 juillet, ils évoquent la dégradation du climat social engendrée par un «sentiment de frustration et d’indignation envers la direction générale et le Syndicat national Sonatrach». Et d’ajouter : «Si aucune alternative n’est trouvée à cette situation dans les meilleurs délais, les travailleurs décideront de toutes les mesures conférées par la loi, afin de recouvrer leurs droits légitimes.»Les travailleurs comptent bien, à travers cette mobilisation, remettre en cause tout le nouveau système de rémunération par paliers mis en place au sein de Sonatrach. Les enjeux dépassent ainsi la simple querelle autour d’une prime, puisque les ambitions des travailleurs sont clairement affichées. Ils comptent bien saisir l’occasion d’une conjoncture favorable à la contestation afin d’obtenir un alignement des augmentations de salaires pour tous les travailleurs et de manière égale. Au sein du groupe pétrolier, on reconnaît d’ailleurs que le nouveau système de rémunération appliqué de manière progressive depuis 2004 fait face à certaines résistances parmi les 41 000 travailleurs de la compagnie. Le nouveau plan, qui doit prendre en charge 5000 postes et plusieurs métiers, met en avant les critères de performance et la gestion par objectif dans la définition des rémunérations, ce qui n’est pas du goût des travailleurs. Un plan visant l’amélioration des performances, concocté par IBM Towers Perrin pour lequel le groupe a investi pas moins de 20 millions de dollars. Toutefois, certains cadres mettent en doute la pertinence de l’ensemble du procédé proposé, et ce, comparativement aux besoins de Sonatrach laquelle devra évoluer désormais en tant que major du pétrole et du gaz.
    77
    zanga zanga
    Lundi 1er Août 2011 à 13:08
    article http://www.letempsdz.com/content/view/60680/1/
    La direction de Sonatrach accorde la tenue d’une AG Les travailleurs de Sonatrach à Hassi R'mel ont eu l'accord de principe du directeur régional du groupe pétrolier de tenir une assemblée générale afin de débattre de leur situation socioprofessionnelle, a indiqué hier une source syndicale ayant requis l'anonymat. Les syndicalistes de Hassi R'mel ont tenu, selon la même source, une réunion samedi avec le directeur régional du groupe lors de laquelle il a été question de la tenue d'une assemblée générale. «Le responsable régional a exprimé sa disponibilité à prendre en charge notre demande et a promis de nous répondre dans les plus brefs délais. En principe, il donnera l'autorisation de tenir l'AG cette semaine. Actuellement, il est en déplacement», a-t-on appris de la même source. Les travailleurs de Sonatrach à Hassi R'mel ont élu une nouvelle direction de leur section syndicale au début du mois de juillet, après des élections transparentes. Face aux différentes préoccupations exprimées, notamment la prise en charge de la plate-forme de revendications contenant 15 points, il a été décidé de tenir une AG pour décider des suites à donner au mouvement de protestation enclenché durant le mois de mars dernier, un mouvement qui a permis aux travailleurs d'arracher 4 points et la promesse du PDG, Nordine Cherouati de discuter et de débattre des autres points restants. Après la phase de constitution d'un syndicat représentatif de tous les travailleurs des champs de Hassi R'mel, il a été décidé de reprendre les négociations avec la direction générale et d'aboutir à l'application de la plateforme de revendications exprimée déjà en 2008. Face à la détermination des travailleurs, la direction régionale a refusé il y a quelques jours d'octroyer une autorisation pour la tenue d'une réunion importante aux yeux des syndicats, sous prétexte sécuritaire et conjoncturel. Un motif qui a été rejeté par les syndicalistes. La correspondance envoyée par le directeur régional aux travailleurs au sujet de cette réunion a suscité la colère, poussant les syndicalistes à brandir la menace de reprendre la grève si la direction ne donne pas une suite favorable «à un droit syndical consacré par la loi algérienne et le règlement de l'entreprise». Les syndicalistes et travailleurs des champs de Hassi R'mel sont également déçus par l'intervention du syndicat national «illégitime» qui a signé avec la direction du groupe l'accord d'octroi de la prime d'intéressement. Le système d'octroi de cette prime est contesté par les syndicalistes de Hassi R'mel et des autres sites de production. «Nous avons convenu avec la direction générale de négocier sur notre plate-forme de revendications. Mais à notre insu, le syndicat signe un accord sur l'octroi de la prime d'intéressement en acceptant le système de palier que nous avons rejeté dans le cadre de notre plateforme», a tenu à ajouter cette source. Un «syndicat illégitime» Le 28 juillet 2011, les membres de la section syndicale de Hassi R'mel ont eu à saisir le syndicat national de Sonatrach à ce sujet. «Le climat social suscité par l'annonce de la prime dérisoire, et ses différents paliers, octroyée cette année a engendré un sentiment de frustration et d'indignation envers tout ce qui est direction générale et syndicat national, et ce, compte tenu des sacrifices consentis par les travailleurs durant 35 jours, d'une part, et les engagements pris aussi bien par la direction que le Syndicat national quant à la résolution de l'ensemble des points de revendication contenus dans la plateforme de Hassi-R'mel. Devant le mépris affiché par la direction, les travailleurs se réservent toute la latitude de prendre toutes les mesures nécessaires pour recouvrer leurs droits légitimes…», lit-on dans cette correspondance, dont une copie est parvenue à notre rédaction. Les travailleurs des champs de Hassi R'mel ont annoncé ne pas lâcher prise et continuer leur combat jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications.
    78
    pure algerien
    Lundi 1er Août 2011 à 13:14
    article lejournaldalgerie.com du 01/08/2011
    Remous chez les travailleurs de Sonatrach PDFImprimerEnvoyer Lundi, 01 Août 2011 10:26 La contestation se réinstalle chez les pétroliers de Hassi R’mel. Les travailleurs, qui avaient ébranlé Sonatrach en mars dernier avec une «grève de la faim», menacent de reprendre la protesta dès le début du mois de Ramadhan, si leurs revendications ne sont pas satisfaites dans les meilleurs délais. La direction de la première entreprise d’Afrique, qui a réussi à désamorcer la crise au printemps dernier, doit aujourd’hui faire face à l’impatience des pétroliers des sites du Sud qui s’estiment lésés dans leur rémunération. Le sursis accordé pour la mise en œuvre des engagements pris par le premier responsable de l’entreprise touche à sa fin et les travailleurs du site de Hassi R’mel jugent ce qui a été présenté jusqu’à aujourd’hui insuffisant. C’est surtout la prime d’intéressement, laquelle fait partie des points de la plateforme de revendications de Hassi R’mel, qui suscite tant de remous. Au-delà du fait que celle-ci soit considérée comme étant «dérisoire», les représentants de la section syndicale s’indignent du fait que la prime en question soit octroyée selon un système de paliers. Après avoir saisi par écrit, le 19 juillet, le syndicat national des travailleurs de Sonatrach, les membres de la section syndicale de Hassi R’mel se sont réunis jeudi afin de décider des suites à donner à cette affaire. Sur ce, il a été décidé d’interpeller la direction régionale Sonatrach à l’effet de réunir les conditions nécessaires à la tenue d’une assemblée générale des travailleurs. Requête à laquelle le responsable de la compagnie pétrolière a opposé une fin de non-recevoir, justifiant son propos par l’inconvenance du calendrier. Ainsi dans la correspondance qu’il a adressée vendredi au secrétaire général du conseil syndical de Hassi R’mel, le directeur régional Sonatrach a indiqué que «la période estivale et particulièrement celle du mois sacré de Ramadhan ont toujours été caractérisées par une recrudescence d’actes malveillants». Et d’ajouter : «Des instructions fermes à l’adresse des administrations et entreprises publiques ont été données pour faire preuve de vigilance, mettant en œuvre les consignes nécessaires et appropriées.» Argument auquel les représentants syndicaux ne semblent pas être sensibles, puisqu’ils entendent reprendre langue avec les responsables régionaux demain afin de fixer la date de leur AG. Les pétroliers sont donc bel et bien décidés à aller au bout de leurs réclamations, malgré les assurances de la direction d’Alger. Cette dernière s’est engagée à satisfaire un certain nombre de revendications énumérées dans un bulletin d’information interne. Les responsables de l’entreprise demandent d’ailleurs du temps pour répondre à l’ensemble des requêtes, vu la nécessité de respecter un certain nombre de procédures. Toutefois, la situation semble aujourd’hui inextricable, d’autant que les syndicalistes de la base ont un certain nombre de griefs à adresser à la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie. Les représentants de la section syndicale de Hassi R’mel estiment s’être fait doubler par le syndicat affilié à l’UGTA, et lui reprochent d’avoir entériné l’accord portant prime d’intéressement sans l’assentiment de la base. Le plan de rémunération au cœur de la contestation Dans une correspondance datée du 28 juillet, ils évoquent la dégradation du climat social engendrée par un «sentiment de frustration et d’indignation envers la direction générale et le Syndicat national Sonatrach». Et d’ajouter : «Si aucune alternative n’est trouvée à cette situation dans les meilleurs délais, les travailleurs décideront de toutes les mesures conférées par la loi, afin de recouvrer leurs droits légitimes.»Les travailleurs comptent bien, à travers cette mobilisation, remettre en cause tout le nouveau système de rémunération par paliers mis en place au sein de Sonatrach. Les enjeux dépassent ainsi la simple querelle autour d’une prime, puisque les ambitions des travailleurs sont clairement affichées. Ils comptent bien saisir l’occasion d’une conjoncture favorable à la contestation afin d’obtenir un alignement des augmentations de salaires pour tous les travailleurs et de manière égale. Au sein du groupe pétrolier, on reconnaît d’ailleurs que le nouveau système de rémunération appliqué de manière progressive depuis 2004 fait face à certaines résistances parmi les 41 000 travailleurs de la compagnie. Le nouveau plan, qui doit prendre en charge 5000 postes et plusieurs métiers, met en avant les critères de performance et la gestion par objectif dans la définition des rémunérations, ce qui n’est pas du goût des travailleurs. Un plan visant l’amélioration des performances, concocté par IBM Towers Perrin pour lequel le groupe a investi pas moins de 20 millions de dollars. Toutefois, certains cadres mettent en doute la pertinence de l’ensemble du procédé proposé, et ce, comparativement aux besoins de Sonatrach laquelle devra évoluer désormais en tant que major du pétrole et du gaz.
    79
    sahraoui
    Lundi 1er Août 2011 à 13:23
    article elmoudjahid du 01/08/2011
    Conférence de presse, ce matin, du P-DG de Sonatrach Le président-directeur général de Sonatrach tiendra ce matin à 9 h une conférence de presse, au siège de la direction générale, sis à Djenane El Malik, Hydra.
    80
    arnold
    Lundi 1er Août 2011 à 13:38
    http://www.djazairess.com
    La direction de Sonatrach accorde la tenue d'une AG Face à la détermination des travailleurs des champs de Hassi R'mel Farouk B Le Temps d'Algérie : 31 - 07 - 2011 Les travailleurs de Sonatrach à Hassi R'mel ont eu l'accord de principe du directeur régional du groupe pétrolier de tenir une assemblée générale afin de débattre de leur situation socioprofessionnelle, a indiqué hier une source syndicale ayant requis l'anonymat. Les syndicalistes de Hassi R'mel ont tenu, selon la même source, une réunion samedi avec le directeur régional du groupe lors de laquelle il a été question de la tenue d'une assemblée générale. «Le responsable régional a exprimé sa disponibilité à prendre en charge notre demande et a promis de nous répondre dans les plus brefs délais. En principe, il donnera l'autorisation de tenir l'AG cette semaine. Actuellement, il est en déplacement», a-t-on appris de la même source. Les travailleurs de Sonatrach à Hassi R'mel ont élu une nouvelle direction de leur section syndicale au début du mois de juillet, après des élections transparentes. Face aux différentes préoccupations exprimées, notamment la prise en charge de la plate-forme de revendications contenant 15 points, il a été décidé de tenir une AG pour décider des suites à donner au mouvement de protestation enclenché durant le mois de mars dernier, un mouvement qui a permis aux travailleurs d'arracher 4 points et la promesse du PDG, Nordine Cherouati de discuter et de débattre des autres points restants. Après la phase de constitution d'un syndicat représentatif de tous les travailleurs des champs de Hassi R'mel, il a été décidé de reprendre les négociations avec la direction générale et d'aboutir à l'application de la plateforme de revendications exprimée déjà en 2008. Face à la détermination des travailleurs, la direction régionale a refusé il y a quelques jours d'octroyer une autorisation pour la tenue d'une réunion importante aux yeux des syndicats, sous prétexte sécuritaire et conjoncturel. Un motif qui a été rejeté par les syndicalistes. La correspondance envoyée par le directeur régional aux travailleurs au sujet de cette réunion a suscité la colère, poussant les syndicalistes à brandir la menace de reprendre la grève si la direction ne donne pas une suite favorable «à un droit syndical consacré par la loi algérienne et le règlement de l'entreprise». Les syndicalistes et travailleurs des champs de Hassi R'mel sont également déçus par l'intervention du syndicat national «illégitime» qui a signé avec la direction du groupe l'accord d'octroi de la prime d'intéressement. Le système d'octroi de cette prime est contesté par les syndicalistes de Hassi R'mel et des autres sites de production. «Nous avons convenu avec la direction générale de négocier sur notre plate-forme de revendications. Mais à notre insu, le syndicat signe un accord sur l'octroi de la prime d'intéressement en acceptant le système de palier que nous avons rejeté dans le cadre de notre plateforme», a tenu à ajouter cette source. Un «syndicat illégitime» Le 28 juillet 2011, les membres de la section syndicale de Hassi R'mel ont eu à saisir le syndicat national de Sonatrach à ce sujet. «Le climat social suscité par l'annonce de la prime dérisoire, et ses différents paliers, octroyée cette année a engendré un sentiment de frustration et d'indignation envers tout ce qui est direction générale et syndicat national, et ce, compte tenu des sacrifices consentis par les travailleurs durant 35 jours, d'une part, et les engagements pris aussi bien par la direction que le Syndicat national quant à la résolution de l'ensemble des points de revendication contenus dans la plateforme de Hassi-R'mel. Devant le mépris affiché par la direction, les travailleurs se réservent toute la latitude de prendre toutes les mesures nécessaires pour recouvrer leurs droits légitimes…», lit-on dans cette correspondance, dont une copie est parvenue à notre rédaction. Les travailleurs des champs de Hassi R'mel ont annoncé ne pas lâcher prise et continuer leur combat jusqu'à la satisfaction totale de leurs revendications.
    81
    mabrouk
    Samedi 10 Septembre 2011 à 16:47
    application du sysyéme 4x4
    il est confirmé que l'application du systéme 4x4 prendra effet le 07/09/2011 avec 12 h de travail/jours et 27 jours d'fri voir ce liens : http://sonatrach.forum-box.com/f2-Systeme-de-Remuneration.htm
    82
    touaregue rns
    Dimanche 11 Septembre 2011 à 17:45
    reneignements
    je veux tout savoir sur DUEA BTS ? et est ce que le thecnicien superieur est concerne?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :